#loinmaisproche

La communication en temps de difficulté

Numéro 5

Chers amis, nous nous retrouvons après notre rencontre virtuelle et nous sommes heureux de vous donner à nouveau ce cinquième bulletin. Beaucoup d'entre vous nous ont dit que c'est un plaisir de recevoir cette page et nous avons donc décidé de la garder encore un peu de temps.

Nous vous enverrons un bulletin tous les deux mois et on aura également le plaisir de vous demander d'y contribuer par des interventions de votre part.

Nous vous souhaitons une bonne lecture

Equipe Responsable Internationale

Editorial

Clarita & Edgardo BERNAL

Couple Responsable International

ÉDITORIAL N° 5

ÉCHOS DE LA RÉUNION VIRTUELLE EXTRAORDINAIRE

« Ne laissez pas ce que vous ne pouvez pas faire interférer avec ce que vous pouvez faire ». (John Wooden)

Chère famille du Collège International :

Le 5 septembre, après une semaine de travail intense, nous avons organisé la cérémonie de clôture d'une réunion virtuelle du Collège international, au cours de laquelle 20 prêtres conseillers spirituels et 24 couples Responsables Super Régionaux et Régionaux Rattachés se sont rencontrés avec les 8 couples de l'ERI et leur prêtre conseiller spirituel. Une réunion du collège qui a réuni 85 personnes qui, de toutes les latitudes du monde, de leurs pays d'origine, avec un décalage horaire de 17 heures entre Turlock, Californie et Canberra, Australie et communiquant en 5 langues différentes, ont pu, grâce à la magie d'internet , surmonter l' impossibilité de se rencontrer en personne et de ne pas pouvoir bénéficier de l'habituelle traduction simultanée.

Depuis l'année dernière, au collège de Valence, l'ERI avait prévu de tenir le collège international à Varsovie, en Pologne, à la fin du mois de juillet de cette année. Toute la préparation de ce rendez-vous, jusque-là impératif, de la réunion annuelle du collège qui était déjà dans sa phase finale de développement, a été interrompue par l'explosion intempestive de la pandémie de COVID19 qui nous a amenés à prendre la décision d'annuler le collège le 30 avril, moins de trois mois avant son ouverture.

Ce fut une décision douloureuse et déconcertante car toute l'animation du mouvement réalisée par l'ERI, a comme axe central et moment le plus fort la scène du collège international, où, dans la fraternité et la chaleur de la rencontre et au milieu d'un climat de prière et de vivre communautaires de la foi, commence la chaîne de vie et de transmission des directives et des orientations pour pouvoir marcher ensemble avec l'univers du mouvement, en étant fidèle aux principes qui nous inspirent.

En essayant de dépasser la confusion initiale, nous avons commencé à débattre au sein de l'ERI, quelle devrait être la stratégie pour compenser cette absence du collège. Le reporter ? L'annuler et attendre le collège en 2021 ?

Dans un scénario d'incertitude , dans lequel nous ne pouvions pas être sûrs que la situation n'allait pas s'aggraver, nous sommes arrivés à la conclusion que cette année serait certainement une année atypique en matière d'animation internationale et que, sans nous résigner aux circonstances, au lieu de nous lamenter, nous devions concentrer nos efforts, non pas sur ce que la pandémie nous empêche de faire, mais sur ce que nous pourrions faire sans essayer de suivre les mêmes modèles que ceux auxquels nous avons été habitués dans la réalisation et la planification des collèges internationaux. C'est ainsi qu'est née la première réunion virtuelle extraordinaire du collège international, un défi plein d'éléments absolument inconnus de tous.

La première décision, peut-être politiquement incorrecte mais nécessaire et dont nous savons qu'elle n'a pas été très bien accueillie par les membres du collège international au début, a été de tenir la réunion virtuelle, un mois après la date initialement prévue pour le collège de Varsovie. Quelle était la raison de cette décision qui même, il faut l'avouer, avait d'abord des opinions différentes au sein de l'ERI, qui finalement, dans un esprit de collégialité, ont convergé pour la trouver la plus convenable ?

En réalité, la réalisation d'une réunion virtuelle, à partir de ce qui a été préparé dans un collège présentiel, n'est pas une opération automatique. Nous devions, bien sûr, utiliser certains éléments du collège déjà préparés, pour commencer à planifier la réunion virtuelle à partir de "zéro".

Cela impliquait de disposer de temps supplémentaire, car dans les moins de trois mois qui restaient avant le collège de Varsovie déjà prévu, il était impossible de préparer la réunion virtuelle, ce qui exigeait une série d'éléments différents, non seulement de contenu mais aussi de technologie, qui peuvent passer inaperçus, lorsque seul le résultat final est observé. C'est pourquoi la réunion a été reportée d'un mois, une décision qui, au fil du temps, nous a confirmé qu'elle avait été prise correctement.

Nous savons que de nombreux membres du collège ont dû bloquer des agendas de travail, multiplier les heures de virtualité qui avaient déjà été exigées au quotidien et faire plusieurs sacrifices, pour lesquels nous présentons nos excuses, dont nous savons qu'ils seront compris par vous lorsque vous connaîtrez maintenant l'origine de la décision.

Aujourd'hui, après avoir conclu la réunion virtuelle et après avoir lu et évalué attentivement les enquêtes auxquelles ont répondu tous les couples membres du collège, ainsi que la moitié des prêtres conseillers spirituels, nous pouvons dire avec beaucoup de gratitude que le résultat a été clairement et catégoriquement optimal. Nous vous remercions d'avoir pris le temps de répondre avec autant de détails et de rigueur au long formulaire d'évaluation, car cela nous permet de continuer à construire sur des bases solides, à reconnaître les points forts et à identifier les possibilités d'amélioration.

Dans l'éditorial du bulletin avant la réunion, nous vous disions que le travail préparatoire de la Réunion Virtuelle avait déjà été effectué par l'ERI, et qu'il fallait seulement qu'il soit mis à profit et enrichi par la participation de chacun de vous qu'avec l'ATTITUDE avec laquelle vous abordez votre participation à cette réunion et avec la présence de l'Esprit, pouvait déterminer la qualité de la récolte. C'est avec beaucoup d'émotion que nous avons été témoins de la joie et de l'engagement avec lesquels vous avez participé à cette réunion, qui nous a permis d'obtenir des fruits en abondance. Merci beaucoup à tous de vous laisser imprégner par l'Esprit qui a vu avec plaisir le travail de ces jours.

La réunion virtuelle nous a laissé de nombreux enseignements que nous pouvons "capitaliser" pour l'avenir. Dans ce bulletin, dans une autre section, nous présentons un retour d'information sur l'évaluation que vous avez faite qui nous donne de nombreux éléments de réflexion pour nos services. L'ERI évalue déjà vos suggestions et apportera des réponses opportunes aux inquiétudes soulevées.

Une des premières actions qui ressort de cette évaluation est précisément la permanence de cette publication, #loinmaisproches que dans ce retour à la "nouvelle normalité" nous continuerons à publier sur une base bimestrielle et que pour l'instant le courrier habituel de l'ERI sera suspendu et reformulé.

Travaillant toujours sous la protection de notre modèle de service et d'intercesseur par excellence, Notre Mère Marie, nous vous réitérons notre gratitude et notre affection et vous encourageons à faire écho dans vos Super Régions et Régions à tout ce que nous avons construit et appris ensemble dans cette nouvelle expérience d'animation du Collège International qui n'est plus inconnue.

Que Dieu vous bénisse


Comment marchons-nous ?

Père Ricardo Londoño - CS International

Nous sommes dans une situation qui nous a pris par surprise depuis un peu plus de six mois et dans laquelle nous avons trouvé une grande variété d'opinions et de comportements.

La manière dont nous, les êtres humains, faisons face aux différentes situations que nous rencontrons au cours de notre cheminement est contrastée.

Avant le COVID 19, nous voyons, d'une part, certains qui ne parviennent pas à surmonter leur angoisse et leur prévention et tombent dans des maladies mentales de grande anxiété et de dépression et, d'autre part, nous trouvons ceux qui continuent leur existence sans la moindre précaution ou prévention et avec un manque de respect ostensible pour leurs semblables.

Entre ces deux extrêmes, il existe une gamme variée de comportements qui nous amène à comprendre la grande complexité qui accompagne l'humanité.

Au milieu de la diversité, nous devons marcher avec nos propres préoccupations, regards et actions. Et il convient de se demander aujourd'hui ce que cela a signifié pour nous de vivre si longtemps dans des conditions différentes de celles que nous avions auparavant, tout au long de notre vie.

Qu'est-ce que la pandémie et les circonstances qui l'ont accompagnée ont représenté pour nous (en tant que personnes, en tant que conjoints ou ministres ordonnés, en tant que équipiers) ? A-t-elle été un temps de Grâce et de Miséricorde, de défi et d'invitation à quelque chose de nouveau, ou, au contraire, un temps "mort" et dépourvu de signification existentielle ?

Nous pouvons essayer un bon exercice pour mettre en route les Points concrets d'efforts.

  • Dans la rencontre personnelle avec Dieu, faire le point sur notre vie et faire le bilan de ce que nous avons vécu.

  • Dans l'écoute individuelle et conjugale de la Parole divine, accueillir la lumière qui nous aide à interpréter le moment comme un "signe des temps" et un Kairos possible.

  • Dans le dialogue conjugal, considérer avec sérénité et profondeur le sens que cette saison a eu pour la croissance et l'approfondissement de la spiritualité conjugale dans ses différentes expressions.

  • Dans la Règle de vie, peut-être, incorporer quelque chose qui corrige ce qui a pu détériorer les liens étroits en raison de l'interrelation plus grande et plus continue.

  • Et, dans la modalité de la Retraite Spirituelle qui peut être vécue (loin de l'idéal d'au moins 48 heures de recueillement et de rencontre avec Dieu), la révision profonde de ce temps et son influence sur sa propre histoire.

Si la vocation à laquelle nous avons été appelés en tant que baptisés et membres des END est de marcher vers la sainteté, chaque circonstance, aussi difficile soit-elle, doit devenir une occasion de permettre l'action de la Grâce de Dieu.

Le temps du coronavirus, les tensions et les inquiétudes qu'il produit, l'attente d'un éventuel vaccin, l'incertitude quant à la forme que devrait prendre notre vie, tout cela, nous pouvons le convertir en une présence active de l'Esprit qui nous aide à discerner, à interpréter et à donner un sens.

VIVRE NOTRE FOI AVEC TOUTE L'ÉGLISE

LETTRE ENCYCLIQUE FRATELLI TUTTI SUR LA FRATERNITÉ ET L'AMITIÉ SOCIALE

Quels sont les grands idéaux mais aussi les voies concrètes que peuvent parcourir ceux qui veulent construire un monde plus juste et plus fraternel dans leurs relations quotidiennes, dans leur vie sociale, dans la vie politique, dans les institutions?

C’est la question à laquelle veut répondre Fratelli tutti, que le Pape présente comme une «encyclique sociale». Elle tire son titre des Admonitions de saint François d’Assise, qui utilisait ces paroles «en s’adressant à tous ses frères et sœurs, pour leur proposer un mode de vie au goût de l’Évangile».

L’encyclique a pour objectif de promouvoir une aspiration mondiale à la fraternité et à l’amitié sociale. «Quand je rédigeais cette lettre, a soudainement éclaté la pandémie de la Covid-19 qui a mis à nu nos fausses certitudes», écrit François. Mais la crise sanitaire mondiale a démontré que «personne ne se sauve tout seul» et qu’est vraiment arrivé le moment de «rêver d’une seule et même humanité» dans laquelle nous sommes «tous frères». (Vatican News, 4.10.2020)

Le pape François écrit au début de son Encyclique Sociale :

1. « Fratelli tutti », écrivait saint François d’Assise, en s’adressant à tous ses frères et sœurs, pour leur proposer un mode de vie au goût de l’Évangile. Parmi ses conseils, je voudrais en souligner un par lequel il invite à un amour qui surmonte les barrières de la géographie et de l’espace. Il déclare heureux celui qui aime l’autre « autant lorsqu’il serait loin de lui comme quand il serait avec lui ». En quelques mots simples, il exprime l’essentiel d’une fraternité ouverte qui permet de reconnaître, de valoriser et d’aimer chaque personne indépendamment de la proximité physique, peu importe où elle est née ou habite.

2. Ce Saint de l’amour fraternel, de la simplicité et de la joie, qui m’a inspiré l’écriture de l’encyclique Laudato si´, me pousse cette fois-ci à consacrer la présente nouvelle encyclique à la fraternité et à l’amitié sociale. En effet, saint François, qui se sentait frère du soleil, de la mer et du vent, se savait encore davantage uni à ceux qui étaient de sa propre chair. Il a semé la paix partout et côtoyé les pauvres, les abandonnés, les malades, les marginalisés, les derniers.

[...]

5. Les questions liées à la fraternité et à l’amitié sociale ont toujours été parmi mes préoccupations. Ces dernières années, je les ai évoquées à plusieurs reprises et en divers endroits. J’ai voulu recueillir dans cette encyclique beaucoup de ces interventions en les situant dans le contexte d’une réflexion plus large. En outre, si pour la rédaction de Laudato si´ j’ai trouvé une source d’inspiration chez mon frère Bartholomée, Patriarche orthodoxe qui a promu avec beaucoup de vigueur la sauvegarde de la création, dans ce cas-ci, je me suis particulièrement senti encouragé par le Grand Iman Ahmad Al-Tayyeb que j’ai rencontré à Abou Dhabi pour rappeler que Dieu « a créé tous les êtres humains égaux en droits, en devoirs et en dignité, et les a appelés à coexister comme des frères entre eux ». Ce n’était pas un simple acte diplomatique, mais une réflexion faite dans le dialogue et fondée sur un engagement commun. Cette encyclique rassemble et développe des thèmes importants abordés dans ce document que nous avons signé ensemble. J’ai également pris en compte ici, dans mon langage personnel, de nombreuses lettres et documents contenant des réflexions, que j’ai reçus de beaucoup de personnes et de groupes à travers le monde.

6. Les pages qui suivent n’entendent pas résumer la doctrine sur l’amour fraternel, mais se focaliser sur sa dimension universelle, sur son ouverture à toutes les personnes. Je livre cette encyclique sociale comme une modeste contribution à la réflexion pour que, face aux manières diverses et actuelles d’éliminer ou d’ignorer les autres, nous soyons capables de réagir par un nouveau rêve de fraternité et d’amitié sociale qui ne se cantonne pas aux mots. Bien que je l’aie écrite à partir de mes convictions chrétiennes qui me soutiennent et me nourrissent, j’ai essayé de le faire de telle sorte que la réflexion s’ouvre au dialogue avec toutes les personnes de bonne volonté.

7. De même, quand je rédigeais cette lettre, a soudainement éclaté la pandémie de la Covid-19 qui a mis à nu nos fausses certitudes. Au-delà des diverses réponses qu’ont apportées les différents pays, l’incapacité d’agir ensemble a été dévoilée. Bien que les pays soient très connectés, on a observé une fragmentation ayant rendu plus difficile la résolution des problèmes qui nous touchent tous. Si quelqu’un croit qu’il ne s’agirait que d’assurer un meilleur fonctionnement de ce que nous faisions auparavant, ou que le seul message que nous devrions améliorer les systèmes et les règles actuelles, celui-là est dans le déni.

8. Je forme le vœu qu’en cette époque que nous traversons, en reconnaissant la dignité de chaque personne humaine, nous puissions tous ensemble faire renaître un désir universel d’humanité. Tous ensemble : « Voici un très beau secret pour rêver et faire de notre vie une belle aventure. Personne ne peut affronter la vie de manière isolée. […] Nous avons besoin d’une communauté qui nous soutient, qui nous aide et dans laquelle nous nous aidons mutuellement à regarder de l’avant. Comme c’est important de rêver ensemble ! […] Seul, on risque d’avoir des mirages par lesquels tu vois ce qu’il n’y a pas ; les rêves se construisent ensemble ».Rêvons en tant qu’une seule et même humanité, comme des voyageurs partageant la même chair humaine, comme des enfants de cette même terre qui nous abrite tous, chacun avec la richesse de sa foi ou de ses convictions, chacun avec sa propre voix, tous frères.

Prière au Créateur

Seigneur et Père de l’humanité,

toi qui as créé tous les êtres humains avec la même dignité,

insuffle en nos cœurs un esprit fraternel.

Inspire-nous un rêve de rencontre, de dialogue, de justice et de paix.

Aide-nous à créer des sociétés plus saines

et un monde plus digne,

sans faim, sans pauvreté, sans violence, sans guerres.

Que notre cœur s’ouvre

à tous les peuples et nations de la terre,

pour reconnaître le bien et la beauté

que tu as semés en chacun

pour forger des liens d’unité, des projets communs,

des espérances partagées. Amen !




RÉSUMÉ DES RÉSULTATS DE LA ÉVALUATION SUR LA RÉUNION VIRTUELLE

Chers membres du Collège International.

Afin de vous fournir un retour d'information sur votre évaluation de la récente réunion virtuelle, nous avons préparé l'extrait suivant :

A. ÉCHANTILLON STATISTIQUE – ont répondu

· 24 couples SR et RR (100% des participants) et

· 10 prêtres conseillers spirituels (50% des participants).

B. CONTENU DE LA RÉUNION VIRTUELLE

B.1- CONFÉRENCES

Pensez-vous que le contenu des conférences de la réunion était adéquat et fournit des éléments suffisants pour poursuivre le travail d'animation de vos SR ou RR ?

Résultat quantitatif : 71% Très approprié ; 29% Approprié ; Moyenne 3,71/4,00

Quelques commentaires des répondants :

· Sujets très pertinents.

· Toutes les conférences ont fourni des informations précieuses.

· Des vidéos fantastiques qui ont donné de la force aux messages.

· La conférence d'introduction "Où sommes-nous et où allons-nous ? a été très appréciée.

Quelques suggestions d'amélioration de la part des répondants :

· Les lignes directrices 2020-2021 pourraient être approfondies.

· Il serait souhaitable de développer plus concrètement les propositions présentées.

B.2- LES TÉMOIGNAGES

Estimez-vous que les témoignages de la réunion ont été adéquats et ont fourni des éléments de discernement pour le travail d'animation de vos SR ou RR ?

Résultat quantitatif : 62% Très approprié ; 32% Approprié ; 6% Modérément approprié ; Moyenne 3,56/4,00.

Quelques commentaires des répondants :

· Ils reflètent la vie réelle, et non les rêves. Très objectif.

· Nous sommes enrichis par l'expérience d'autres SR et RR.

· Les centres d'écoute sont une source d'inspiration.

Quelques suggestions d'amélioration de la part des répondants :

· Ils ont estimé que le témoignage du couple argentin sur la retraite était inadéquat, à la fois en raison de son utilisation par le conférencier et du mauvais message qu'elle pouvait transmettre.

· Il serait plus approprié d'orienter les témoignages en fonction de ce que disent les intervenants.

B.3- LES PISTES POUR LES RÉUNIONS DE ZONE

Pensez-vous que les pistes d'échange d'idées lors de la réunion de zone ont fourni une bonne orientation pour encourager la discussion et enrichir les fruits de la réunion ?

Résultat quantitatif : 74% Très approprié ; 23% Approprié ; 3% Pas de réponse.

Quelques commentaires des répondants :

· Ils ont permis un riche échange.

· Il est très bon de recevoir les pistes avant la réunion afin que nous puissions nous préparer à la participation. Cela devrait continuer à être fait.

· Très clair et concret.

Quelques suggestions d'amélioration de la part des répondants :

· La première réunion devrait être uniquement pour se rencontrer et partager.

· Les pistes devraient être axées sur les actions à développer à l'avenir pour conserver le charisme, les propositions de Vocation et Mission et les lignes directrices de l'église.

B.4- LES DOCUMENTS SUPPLEMÉNTAIRES

Estimez-vous que ces documents présentent un intérêt pour les SR ou les RR ?

Résultat quantitatif : 62% Très intéressant ; 32% Intéressant ; 6% Modérément intéressant ; Moyenne 3,53/4,00.

Quelques commentaires des répondants :

· Ce sont des questions d'actualité qu'il convient au mouvement de traiter.

· Très pertinente.

Quelques suggestions d'amélioration de la part des répondants :

· Complémentaires mais non décisifs pour la réussite de la réunion.

· Le Forum est très intéressant mais il devrait disposer d'un outil de traduction pour comprendre et répondre aux questions dans d'autres langues.

B.5- INFORMATIONS ADMINISTRATIVES ET FINANCIÈRES

Estimez vous que les informations fournies aient été claires et suffisantes ?

Résultat quantitatif : 62% Très clair et suffisant ; 32% Clair et suffisant ; Moyenne 3,59/4,00.

Quelques commentaires des répondants :

· Absolument clair et suffisant. L'assemblée était dirigée par les mains d'un maître.

· Présentation très bien structurée et expliquée.

Quelques suggestions d'amélioration de la part des répondants :

· Tous les documents devant être approuvés par l'assemblée doivent être traduits dans toutes les langues, sinon l'approbation est incomplète.

· Les traductions doivent être envoyées plus tôt.

B.6- APPRÉCIATION PERSONNELLE

Question totalement ouverte : quelles suggestions concrètes concernant le contenu des conférences, témoignages, pistes, assemblées ou tout autre élément pensez-vous qu'il serait utile d'inclure à l'avenir et quel élément de ceux qui sont inclus dans cette réunion virtuelle pensez-vous qu'il faudrait préserver et pourquoi ?

· Nous apprécions beaucoup la préparation spirituelle préalable du père Ricardo et ses réflexions quotidiennes.

· Bravo à l'équipe de l'ERI. Ce fut une expérience enrichissante et intense .

· Une expérience exceptionnelle !

· Nous suggérons d'inclure un rapport sur l'état d'avancement de la cause de béatification du père Caffarel.

· Nous devions rencontrer des membres d'autres régions.

C. RÉUNIONS DE ZONE

C.1- PARTICIPATION AUX RÉUNIONS

Pensez-vous que les réunions de zone ont été suivies avec enthousiasme et bien préparées à l'avance par les participants de votre zone ?

Résultat quantitatif : 76% Très enthousiaste; 24% Enthousiaste ; Moyenne 3,76/4,00.

Quelques commentaires des répondants :

· La participation a été très enrichissante car chacun a pu préparer son intervention par écrit et dans toutes les langues parlées dans la région.

· Très bien mené par les couples de liaisons de zone.

· Il est important de s'assurer que les interventions dans ce domaine sont comprises par tous.

Quelques suggestions d'amélioration de la part des répondants :

· Si possible, la méthodologie doit être expliquée et les questions envoyées à l'avance pour que la réunion soit plus efficace.

· Manque d'aisance dû à la diversité des langues.

C.2- FRUITS DE LA RÉUNION

Objectivement, nous vous demandons de nous faire savoir si vous trouvez les réunions de zone de cette semaine enrichissantes dans votre service en tant que responsable de SR ou de RR.

Résultat quantitatif : 74% Très enrichissant ; 26% Enrichissant ; Moyenne 3,74/4,00.

D. GENERALITÉS

D.1 - PRÉPARATION SPIRITUELLE PRÉCÉDENTE

D.1.1- Vous pensez que les pistes proposées dans le guide de préparation spirituelle étaient adéquates ?

Résultat quantitatif : 79% Très approprié ; 18% Approprié ; 3% Moyennement approprié ; Moyenne 3,74/4,00.

Quelques commentaires des répondants :

· La préparation spirituelle est essentielle.

· Ces réflexions sont une mini retraite que nous allons relire avec beaucoup d'intérêt.

· Cela nous a permis d'entrer dans le contexte et d'arriver à la réunion avec une très bonne attitude.

· Une excellente idée !

Quelques suggestions d'amélioration de la part des répondants :

· Dans notre cas particulier, en raison de notre emploi du temps, nous aurions souhaité recevoir les documents plus tôt.

· Pour la même condition de virtualité, nous ne pouvions pas nous concentrer comme nous l'aurions souhaité.

D.1.2- - Comment évaluez-vous votre participation à la préparation spirituelle de cette rencontre virtuelle ?

Résultat quantitatif :44% Très enthousiaste; 53% Enthousiaste ; 3% Enthousiaste ; Moyenne 3,41/4,00.

Quelques commentaires des répondants :

· Nous l'aimons !

· Nous avons fait une préparation similaire lors de nos événements de SR mais celle proposée par l'ERI nous semble très bonne.

Quelques suggestions d'amélioration de la part des répondants :

· La participation à distance ne permet pas toujours une participation complète et ciblée.

D.2- MOYENS UTILISÉS

Pensez-vous que la réunion, considérée dans son ensemble, a eu les bons moyens et outils dans sa planification et son déroulement ?

Résultat quantitatif : 71% Très bon; 29% Bon ; Moyenne 3,71/4,00.

D.3- ÉVALUATION GÉNÉRALE DE LA RÉUNION VIRTUELLE

Tout bien considéré, vous estimez que cette réunion est :

Résultat quantitatif : 74% Très bon; 26% Bon ; Moyenne 3,74/4,00.

E. À PROPOS DU BULLETIN SPÉCIAL #LOINMAISPROCHE

E.1- CONTENU DU BULLETIN SPÉCIAL

Quel concept mérite le BULLETIN EXTRAORDINAIRE #loinmaisproche?

Résultat quantitatif : 62% Très bon ; 35% Bon ; 3% Pas de réponse ; Moyenne: 3,53/4,00.

E.2- CONTINUITÉ

Pensez-vous qu'après la réunion virtuelle nous devrions continuer avec la publication du bulletin extraordinaire #loinmaisproche ou retourner au courrier de l'ERI et aux bulletins habituels ?

Résultat quantitatif : 66% Doit absolument continuer ; 28% ça nous est indifférent ; 6% pas continuer

Quelques commentaires favorables :

· Comme la fréquence d'apparition est courte, les thèmes sont actuels et proches.

· Elle nous a permis de savoir comment les autres SR ont fait face à la pandémie.

· C'est un moyen utile de maintenir l'esprit d'unité.

· Le nom, loin mais proches, est beaucoup plus suggestif que le nom du bulletin d'information. Nous l'aimons beaucoup.

Certains commentaires s'y opposent:

· Il doit être renvoyé à le courrier de l'ERI afin que les messages parviennent à tous les membres des équipes.

COMMENTAIRE GÉNÉRAL

Merci beaucoup à tous. Vos commentaires sont très précieux et nous fournissent de nombreux éléments de réflexion pour nourrir l'animation du mouvement.

Sans aucun doute, cette réunion virtuelle a été un succès et comme nous l'avons dit dans l'ÉDITORIAL de ce numéro, nous sommes certains que l'Esprit nous parle à travers vous car nous savons que chacun de vos commentaires s'est exprimé dans une atmosphère de communion spirituelle.

Les commentaires et suggestions ont été nombreux et naturellement, pour des raisons de place, nous n'en avons extrait qu 'une partie. Vous pouvez être sûrs qu'elles sont toutes aussi importantes pour nous et qu'elles seront discutées en collégialité au sein de l'ERI.



TÉMOIGNAGES

SR Afrique Francophone

Benedicta et Théophile GUENTANGUE et Abbé André Fils

Benedicta et Théophile GUENTANGUE, Camerounais, Cameroun, Afrique centrale, 25 millions d’habitants. Nous habitons Douala, ville portuaire et la plus peuplée du pays.

Entrés dans les END en 2002. Plusieurs fois FR équipe, Foyer de liaison secteur 2004-2006, Foyer Responsable Région Centre (Cameroun, Centrafrique et Gabon) 2009-2013, Participation à la formation des Foyers Régionaux à Massabielle en 2010, Membres de l’équipe formation Régions Centre et Cameroun-Tchad de 2014 à 2019, Foyer Responsable Province Centre (Cameroun-Tchad, Centrafrique et Gabon), d’août 2019 à juillet 2020, FR SRAF depuis le 5 septembre 2020. Participation aux rassemblements de Lourdes 2006, Brasilia 2012 et Fatima 2018.

Paroissiens de la cathédrale Saints Pierre et Paul de Douala, membres de plusieurs confréries – Les Anciens de l’Église, Saint Martin de Tours, Ministre Extraordinaire de la Sainte Communion…

Benedicta est Secrétaire de formation, a travaillé comme Secrétaire de Direction, Assistante de Direction et Chef de service administratif dans la société publique d’électricité du Cameroun jusqu’à la retraite. Elle a créé ensuite quelques structures commerciales qui n’ont pas beaucoup prospéré.

Théophile est ingénieur de formation, a travaillé dans une grosse société agro-industrielle comme Chef de service Matériel, Directeur Technique Adjoint, Directeur des usines (6 sites industriels) jusqu’à la retraite. Quelques années comme Consultant en énergie, maintenant définitivement retraité.

Mariage sacramentel le 22 mars 1975, six enfants, 3 garçons et 3 filles, âgés entre 35 et 45 ans. Cinq sont mariés et parents. Des petits enfants, dont deux entrent à l’université cette année.


Conseiller Spirituel de la SRAF 2020-2025

L’Abbé André Fils MBEM est né le 20 Novembre 1968.

Après ses études primaires à l'école catholique Saint Thomas d'Aquin de Botmakak de 1974 à 1980, il entre au Petit Séminaire Saint Paul de Nylon à Douala. Après l'obtention du Baccalauréat série A2 latin, il entre au Grand Séminaire Paul VI de Douala en 1987.

En 1989 il est envoyé par l'Archevêque de Douala poursuivre les études à l'université de Navarre en Espagne, puis à l'Université Pontificale Comillas des Pères Jésuites à Madrid où il obtient une Maîtrise en Théologie Spirituelle et une Licence en Sciences Politiques. Il est ordonné prêtre à Madrid en Espagne le 12 Décembre 1993 pour le compte de l’Archidiocèse de Douala.

Il rentre au Cameroun en 1995. Il est alors Professeur au Grand Séminaire Paul VI de Douala. En 1997, il est envoyé par le Cardinal Christian Tumi à Rome à l'université Pontificale Grégorienne où il obtient une Maîtrise en Psychologie Clinique à l'Institut de Psychologie de la Grégorienne.

Il rentre au pays en 2000. Il a été plusieurs fois Curé de paroisse, professeur à l'université catholique saint Jérôme de Douala. Actuellement il est Vice Chancelier de l'Archidiocèse de Douala, Cérémoniaire Diocésain, Curé de la Paroisse Saint Sacrement de Ndogbong, Aumônier de l’orphelinat « Main dans la Main ».

Dans les Équipes Notre Dame depuis 20 ans, il a été Prêtre Conseiller spirituel Régional ; il est actuellement Prêtre Conseiller spirituel, de 2 Équipes à Douala, du Secteur Douala A, et de la Super Région Afrique francophone des END.

SR Belgique

Brigitte et Michel Simons et Père Charles

Nous sommes très heureux d’avoir rejoints le collège !

Permettez-nous de nous présenter : Brigitte et Michel Simons, couple responsable pour la Super-Région Belgique depuis le 5 septembre 2020.

Nous nous marions depuis 36 ans et nous avons 2 fils : Olivier, 31 ans, marié avec Caroline et Yannick, 28 ans, en couple avec Elodie qui a deux enfants : Maëlys et Victor.

Michel est Ingénieur Civil et travaille dans le secteur de l’informatique, Brigitte est actuaire et travaille dans le secteur des assurances.

Michel joue au volley et Brigitte aime beaucoup la marche (notamment le chemin de St Jacques de Compostelle).

Nous sommes membres des Equipes Notre-Dame depuis 32 ans, un trésor et une source de joie pour notre couple. Nous avons eu le grand bonheur de participer au rassemblement et à la session à Brasilia en 2012 et au rassemblement de Fatima en 2018 : quelle richesse de vivre l’internationalité du mouvement à travers les rencontres.

Notre service au sein des END Belgique s’est très vite orienté vers l’information des jeunes couples et la diffusion du mouvement car nous souhaitons offrir à tous les couples cette grande chance de pouvoir cheminer à deux et en équipe sous le regard du Seigneur ; nous avons donc été successivement foyer informateur (pendant plus de 15 ans), foyer pilote, organisateur de sessions pour des jeunes-couples non-équipiers.

Nous avons aussi été foyer de liaison et responsables de secteur. Depuis 6 ans, nous étions dans l’équipe nationale comme responsables de la diffusion et l’information. Nous y avons aussi beaucoup travaillé sur la communication et le développement d’un nouveau site internet avec la base de données associée (www.equipes-notre-dame.be).

Au sein de l’église belge, nous avons notamment fait partie d’une équipe de la Pastorale de la famille et de préparation au mariage, tant au Vicariat qu’en Unité Pastorale dans notre paroisse.

Vous le voyez, les jeunes couples sont importants pour nous et à ce titre nous encourageons aussi beaucoup le développement de Tandem en Belgique.

Aujourd’hui, c’est aussi au service de tous les équipiers belges que nous nous mettons.

Pour redynamiser notre mouvement et stimuler tous les équipiers à (re)découvrir leur vocation et mission de couples chrétiens, nous lançons un projet de discernement au sein des équipes en Belgique : « Les Equipes. Quelle proposition pour aujourd’hui ? ». Ce projet se fera suivant la méthode ESDAC (Exercices Spirituels de Discernement Apostolique en Commun) qui fait confiance à l’Esprit Saint en chacun de nous et avec l’aide de 2 spécialistes de cette méthode.

Nous avons la chance de travailler en collaboration étroite avec le Père Charles Delhez et avec une équipe nationale dynamique ; tous soutiennent ce projet de discernement de manière enthousiaste et stimulent les équipes à y participer.

Père Charles.

Je suis le père Charles Delhez, jésuite belge, sociologue de formation, curé de Blocry (Louvain-la-Neuve), conférencier, chroniqueur dans différents médias belges. J’ai rejoint les END depuis 33 ans et j’accompagne 3 équipes.

Conseiller spirituel national depuis bientôt deux ans, je souhaite accompagner les END de la SR de Belgique dans leur discernement afin de qu’elles puissent mieux rencontrer la demande spirituelle des couples d’aujourd’hui à la suite du Christ et dans l’Église.

Par ailleurs j’accompagne de nombreux couples dans la démarche du mariage. Lors d’une précédente mission, je fus aumônier de l’Université jésuite de Namur, directeur éditorial des éditions Fidélité (que j’avais fondées), rédacteur en chef du l’hebdomadaire paroissial Dimanche. Il m’a également été demandé de présider des messes télévisées (RTBF et France 2).

Enfin, j’ai écrit une quarantaine de livres, traduits en plusieurs langues, pour adultes, jeunes et enfants. La dernière parution porte ce titre : Où allons-nous ? De la modernité au transhumanisme. Et un autre livre est à paraître prochainement : Si la foi m’était contée.


SR Etats-Unis

Ellen et T.J. Holt et Père Brian

Nous sommes T.J. et Ellen Holt. Nous avons acceptés très humblement de servir en tant que nouveau couple de la Super Région États Unis.. Nous avons rejoint les Équipes Notre-Dame il y a plus de 20 ans après avoir déménagé à Kingwood, au Texas.

Nous sommes mariés depuis 26 ans et nous avons trois filles adorables qui ont participé à de nombreuses activités sociales et autres des Équipes. Elles ont été avec nous tout au long du parcours de notre équipe. Au fil des ans, nous avons été ravis de servir comme couple pilote et d'information, couple national de prière, couple de secteur, couple régional et comme premier couple de province du Sud des États-Unis.

Nous avons été ravis d'accepter l'invitation qui nous a été faite il y a quelques années de faire partie d'une équipe satellite qui s'est réunie à Bogota, en Colombie. Nous avons été bénis de voir la main de Dieu si active dans notre Mouvement et espérons sincèrement que nous pourrons produire des fruits pour Son Royaume.

Père Brian :

Je suis reconnaissant de servir dans ce rôle et je vois comment la main de Dieu m'a conduit à ce rôle. Mon frère jumeau identique et sa femme font partie d'une équipe depuis plus de 10 ans et mes parents sont le couple de secteur de leur paroisse.

En 16 ans de prêtrise, j'ai été pasteur associé, directeur de la pastorale des campus et membre d'une équipe de formation au séminaire.

Depuis l'été 2019, je suis de retour dans la paroisse en tant que vicaire de St. Patrick à Hutto, Texas, avec environ 1000 familles. La région s'est rapidement développée depuis 2000, il y a donc beaucoup de nouvelles familles qui sont assez isolées.

Je crois que Teams a le charisme adéquat pour aider à surmonter cet isolement et à construire des familles solides.



SR Transatlantique

Paul et Annette O'Beirne et père Liam O'Donovan

Nous sommes Paul et Annette O'Beirne. Annette est née en Écosse et Paul à Londres, et nous vivons dans le sud de l'Angleterre. Nous sommes tous les deux l'un des six enfants, nous appartenons donc à des familles nombreuses, ce qui est un aspect important de notre vie.

Annette a travaillé comme professeur de langues (français et allemand) jusqu'à sa retraite, et Paul, formé à l'origine en zoologie et en agriculture, a fait une seconde carrière en tant que directeur général d'une organisation caritative locale "d'infrastructure" qui soutenait de nombreuses autres organisations caritatives dans le domaine de la gouvernance, du droit caritatif et des ressources. Il a été chef scout au début de notre mariage et a depuis occupé d'autres fonctions administratives chez les scouts.

Nous sommes mariés depuis 40 ans et nous avons fêté cela en août. Nous avons renouvelé nos vœux à la messe - socialement éloignés ! Nous avons 3 enfants Simon - 36 ans, et nos filles Kate, 33 ans, et Louise, 31 ans, qui sont toutes deux mariées. Nous avons 3 petits-enfants, âgés de 6,4 et 1 an. Louise s'est mariée en septembre dernier, nous avons donc eu la chance de pouvoir faire une merveilleuse fête de famille avant que les restrictions sur les Covid ne soient mises en place.

Nous sommes dans les équipes depuis 40 ans, nous les avons rejoint quelques mois après notre mariage, et nous avons eu le même conseiller et surtout les mêmes couples pendant ces années.

Nous avons été couple de secteur plus d'une fois et avons servi dans l'équipe de secteur avant de devenir couple responsable pour le sud de la Grande-Bretagne en novembre dernier. Au sein des équipes, nous sommes également responsables de la rédaction du bulletin d'information transatlantique une fois par an et de la maintenance du site web transatlantique.

En dehors des équipes, nous sommes actifs dans notre paroisse et dans la communauté locale. Nous organisons des sessions de préparation au mariage depuis 35 ans et, plus récemment, des sessions d'enrichissement du mariage. Nous avons également organisé le cours biblique "Déverrouiller le mystère de la Bible" et le programme Alpha. Depuis qu'elle a pris sa retraite, Annette a suivi des cours sur la catéchèse, le mariage et la vie familiale, et la mission et le ministère paroissial.

Nous avons tous deux participé au Congrès de catéchèse à Rome en 2018 et au Congrès d'évangélisation en 2019 ainsi qu'à la Rencontre Mondial des familles à Dublin en 2018 qui ont été des expériences enrichissantes.

Nous avions espéré assister au Jeu de la Passion à Oberammergau cette année, ce qui a été un souhait de toute une vie, mais qui est maintenant prévu pour 2022. Nous nous réjouissons de notre mandat de couple responsable de la super région transatlantique et prions pour qu'il soit fructueux.

Le père Liam O'Donovan

Le père Liam vit à la paroisse Our Lady of the Visitation à Greenford, dans l'ouest de Londres. Il est un père pallottin et a rejoint l'ordre en 2010 et a été ordonné en 2017.

Le père Liam est originaire d'une famille de fermiers du comté de Kilkenny en Irlande, au sud de Dublin. Il a suivi une formation et travaillé comme ingénieur en électronique, mais a ensuite ressenti l'appel du Seigneur au ministère sacerdotal. Il est allé au séminaire de Maynooth pour étudier la philosophie et la théologie avant son ordination et a ensuite été envoyé pour servir dans la communauté pallottine de Greenford.

Le père Liam a été invité à participer au rassemblement international des END à Fatima et, après cette expérience, il s'est impliqué davantage dans les équipes. Il a été conseiller de la super région transatlantique depuis lors et nous sommes ravis qu'il ait décidé de continuer en tant que conseiller pour notre temps de service.


QUE FAIT L'ERI ?

Un adieu et une mise à jour sur le progrès de la cause de béatification et de la canonisation postérieure du père Caffarel

Chers amis du Collège International :

Dans ce numéro, l'ERI souhaite partager avec vous deux nouvelles importantes qui sont survenues récemment.

La première est la décision de Dora et João Pedro Sousa, couple de l'ERI responsable des communications, de renoncer au service qu'ils rendaient au mouvement avec beaucoup d'amour et de dévouement jusqu'à la conclusion de la dernière réunion virtuelle.

Les raisons qui ont conduit nos amis à prendre cette décision de démissionner sont strictement personnelles, professionnelles et familiales, et cela nous a tous attristés, mais en particulier les membres de l'ERI qui ont travaillé plus étroitement avec eux et partagé la vie durant un peu plus de deux années de service. Nous comprenons tous les raisons qui les ont amenés à le faire, et nous savons combien il leur a été difficile de parvenir à cette décision.

Dora et João, pendant toute cette période, en plus de participer à tous les projets et discernements de l'ERI, ont coordonné la création du nouveau site web ; ont rendu le Mouvement international présent dans tous les réseaux sociaux ; ont rédigé le protocole de traduction des documents officiels de l'ERI ; ont assuré la coordination liturgique et musicale des célébrations de l'ERI et du Collège international ; ont effectué diverses transmissions virtuelles, en particulier pendant cette période de COVID-19 et actuellement ils entreprennent une collection de photos et de films très précieuse de notre fondateur. Tout leur travail a toujours été effectué avec beaucoup de compétence, de don et d'esprit, sans oublier leur rôle premier de chef de leur belle famille et le travail professionnel que tant d'entre eux exigent.

Outre les charismes et les compétences de leur service, il faut dire que l'ERI sera privée d'un couple très spirituel dans son équipe, avec une convivialité très agréable et fraternelle, un couple généreux, toujours prêt à sourire, à se donner et à aider.

En bons et fidèles serviteurs, auxquels l'Évangile de Matthieu fait référence (Mt 25), ils mettent leurs dons et leurs talents au service de tous en multipliant ce qu'ils ont reçu du bon Dieu pour le Mouvement des Équipes Notre-Dame.

Nous demandons à Dieu et à notre intercesseur de tous les temps, notre Mère Marie, de les combler de grâces et de bénédictions, ainsi que toute leur famille, dans la nouvelle direction qu'ils prennent. Merci beaucoup, et à bientôt, chers Dora et João Pedro.


Le second fait le point sur l'avancement de la cause de béatification et de canonisation du père Henri Caffarel, de qui nous avons fait mémoire le mois dernier du 24ème anniversaire de sa rencontre avec le Père des cieux avec de nombreuses prières et célébrations eucharistiques dans tous les coins du monde.

La situation actuelle, et le chemin qui reste à parcourir, sont les suivants :

Avancement de la cause

Le père Paul-Dominique Marcovits a continué la rédaction de la partie la plus importante de la Positio, la Biographia, qui sera achevée en 2020.

Le Summarium testium, qui contient les témoignages reçus par la Commission diocésaine est terminé. Le Summarium documentorum qui rassemble un choix de documents d’archives et de textes écrits du père Caffarel est en cours d’achèvement, avec l’aide de Marie-Christine Genillon. Une rencontre de travail, annulée en décembre 2019, est prévue avec le père Paleri en décembre 2020.

Déroulement de la procédure de la Canonisation

La Positio, constituée à partir du dossier déposé à Rome, comprend 4 parties : les deux premières sont terminées ; la Biographia, la partie la plus longue, présente la vie, la pensée et l’œuvre du père Caffarel et sera achevée fin 2020 ; enfin l’Informatio, présente la pratique des vertus du père Caffarel et sa réputation de sainteté. L’ensemble sera terminé fin 2021.

La Positio sera ensuite examinée par les deux Commissions de la Congrégation pour les Causes des Saints, celle des Consulteurs et celle des Cardinaux, qui pourront ensuite proposer au Pape de reconnaître l’héroïcité des vertus. Le père Henri Caffarel sera alors déclaré « Vénérable ».

Il faudra qu’un miracle, une guérison instantanée, définitive et inexpliquée scientifiquement, obtenue par l’intercession du père Henri Caffarel, soit présenté à l’examen des experts médecins. La rédaction de la Positio sur l’enquête réalisée dans le diocèse où le miracle a eu lieu sera rapide. Après la reconnaissance du miracle, la béatification du père Henri Caffarel sera proclamée et il sera déclaré « Bienheureux ».

Un second miracle permettra sa canonisation et il sera proclamé « Saint ».